NOVA DEAD

(Julien Crevaels, né à Mbandaka en 1977, vit et travaille à Liège)

Issu du graffiti et membre des Vltra Boyz, Nova Dead est un artiste autodidacte nourri aux comics, fasciné par le cosmos et les lois de l’univers mais également fortement influencé par d’anciennes traditions africaines des tribus Dogon et Mongo (ses racines).

Mouvement, vitesse, dynamisme, un espace-temps rétro-futuriste.

Sa peinture, entre déformation de formes géométriques, parfois entremêlements de cercles développés en spirales, de courbes elliptiques voire hyperboliques traduit une sensation dynamique. Elle questionne l’appréhension visuelle du mouvement, de la vitesse et de l’énergie.

La vitesse se trouve dénotée par un brouillage où la lumière violemment contrastée joue sa partie, rythmant une image qui utilise surtout la gamme des valeurs fluorescentes et phosphorescentes. A l’instar des Futuristes et proche des Rayonnistes* Nova Dead fait surgir la vie de sa peinture en rendant visibles les vibrations sans cesse en émulation qui lient un sujet à son milieu. Un processus pictural amenant le public à reconnaitre les représentations de l’espace et de la vitesse hors du schéma traditionnel du temps.

* (du nom de la théorie formulée en 1912 et mise en pratique par Michel Larionov et son épouse Nathalie Gontcharova)